Confiture de poire Guyot

Poires, noisettes, cranneberges
Poires Guyot, noisettes, cranneberges
Confiture poire Guyot aux fruits secs
Confiture poire Guyot aux fruits secs

🙂

L’année dernière j’ais fait de la confiture de poire Williams qui était très bonne au gout subtil cependant je dois avouer que celle-ci est extrêmes parfumée l’ajout des fruits secs que l’on trouve sont comme des petites pépites on peut en mettre un poil de plus c’est encore mieux. cette confiture , à été faite début septembre.

Maintenant à vous de jouer à vos tablettes et tablier

Et qu’es ce que l’on dit ? Oui chef

😛

Le poids des fruits est calculé en tant que poids net, pour cette recette de poire j’ai acheté 5.5kg de fruits, reste 4.250 kg net.

*Cette poire a été créée par Charles Baltet en l’honneur du Docteur Jules Guyot.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Docteur_Jules_Guyot_(poire)#Origine

😉

Confiture de poires Guyot

  1. Peler les poires avec un économe ou “rasoir“, enlever soigneusement la queue et les pépins, couper les en morceaux cubiques, réserver le tout dans une grande bassine.
  2. Comme ces fruits sont extrêmement juteux, les faire macérer moins longtemps avec le sucre que les autres fruits seulement (1 h).
  3. Transvaser le tout dans une cuve inox en double fond cuivre, ou un chaudron.
  4. Faire chauffer le mélange à feu moyen, tout en remuent délicatement pour ne pas écraser les fruits
  5. Quand cela est à ébullition, continuer la cuisson au même rythme température au environ 103° à 105°C pendant environ 40 minutes, enlever l’écume sur les côtés au dessus de la cuve.
Ingrédients Poids net  Conseils Autres
Poires Guyot ou Williams 4250 Pelées et coupées
Sucre semoule 1250 Ajouter avec les poires

Progression, le mélange pectine

  1. Mélanger à sec les ingrédients ci-dessous, sucre et la pectine,
  2. Ajouter et délayer l’eau, le jus de citron à 45°C, passer à l’étamine.
  3. Verser le tout dans le chaudron de confiture,
  4. Incorporer et mélanger délicatement ce mélange porté à ébullition pendant 10 à 15 minutes, température au environ 103° à 105°C.
Ingrédients Poids Conseils Autres
Sucre semoule 250 Mélanger à sec
Pectine N H 38 Mélanger à sec
Jus de citron 75 Eau + citron
Eau pure 75 Eau + citron

Incorporer les fruits secs

  1. Ajouter mélanger délicatement les noisettes, canneberges préalablement (pochées à l’eau bouillante pendant 30 minutes puis égouttées)
  2. Reporter l’ensemble au bouillon et remplir immédiatement les pots, les refermer proprement.
  3. Placer les pots dans un stérilisateur recouvrir d’eau, porter le tout à 130°C pendant environ 15 à 25 mn. sous l’action de la chaleur les couvercles vont légèrement bomber.
  4. Laisser l’eau refroidir l’eau et dés que c’est possible sortir les pots.
  5. Au bout d’un moment les couvercles vont faire le vide en se creusant légèrement et claquer c’est bon signe, la stérilisation est réussie.
  6. Avec cette méthode la conservation est parfaite, il se peut que si vous ayez mal refermé un des pots, qu’il est pris l’eau, cela ce verra il sera le premier à moisir, ou à manger.
Ingrédients Poids Conseils Autres
Noisettes 100 Faire pocher à l’eau bouillante
Canneberges 100 Faire pocher à l’eau bouillante
Nombre de pots 325 grs. 16
Poids net 6138

😉

NB: ne pas ‘oublier de stériliser les pots vides! Pots  et couvercles à vis uniquement, dans une grande casserole, immergez vos pots et comptez 10 min à partir de l’ébullition. Laissez-les sécher, retournés sur un linge propre.

Une fois remplie, étiqueter et dater vos pots c’est important.

Et qu’es ce que l’on dit ? Merci chef noon!

😛

*Ce qui se dit sur Wikipédia  sur l’historique :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Confiture#Histoire

La bassine à confiture traditionnellement est en cuivre pour assurer une meilleure prise de la confiture et de forme légèrement évasée pour faciliter l’évaporation de l’eau contenue dans les fruits. La bassine en cuivre assure une meilleure gélification car les molécules de pectines forment des liaisons ioniques avec l’ion calcium (Ca2+) pour s’assembler. Or le cuivre libère du Cu2+ lors de la cuisson, les pectines vont se fixer via ses ions et assureront une meilleure prise.[]

En refroidissant, la confiture se solidifie sous l’action gélifiante de la pectine des fruits. Il peut être nécessaire d’en ajouter lorsque l’on utilise uniquement des fruits pauvres en pectine comme les cerises, les framboises, les poires, la rhubarbe, par exemple. Lorsque l’on utilise des fruits doux comme le coing, le kiwi, la pêche, ou la poire, il est également possible d’ajouter un acidifiant (généralement du jus de citron) pour empêcher la formation de cristaux de sucre.

Mon histoire :

Avec les épidémies, les médiats nous ont informés que des études récentes démontraient, que le cuivre, et objets constitués à base de cuivre, notamment les poignées de portes, auraient un effet aseptisant, si j’en crois nos vielles demeures on pouvait y voir ces fameuses poignées, (cependant astiquées très souvent avec du miroir), ceci expliquant peut être cela…

😉


Poire Williams de l'an passé
Poire Williams de l’an passé

😉

 


Publicités

Laisser un commentaire ce sera avec plaisir, si besoin j'apporterai d'éventuelles solutions.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s